Valkyria Chronicles 4 : Le tactical RPG en opération conquête, notre preview à la Japan Expo


 par

La section JV de la Japan Expo a toujours quelques surprises en stock chaque année

J’avoue avoir été surpris quand j’ai vu Valkyria Chronicles 4 à la fois sur le stand de Koch Media et sur celui de Nintendo mais c’était l’occasion de tester un jeu encore méconnu en Europe mais qui s’efforce de changer ça. La série de Tactical-RPG de Sega déjà sorti depuis mars au Japon débarque le 25 septembre chez nous sur PS4 et Switch pour la première fois totalement traduit en français. Un gros pas en avant pour démocratiser une licence qui mériterait tellement plus de reconnaissance et dans ce travail de découverte auprès du grand public, c’est le prologue qui était jouable à la Japan Expo.

Valkyria Chronicles 4 : Le tactical RPG en opération conquête, notre preview à la Japan Expo

Si j’apprécie de base Valkyria Chronicles, c’est parce que je l’ai toujours vu comme un substitut à Advance Wars, l’excellent jeu de la GBA que Nintendo a totalement abandonné (et qui me manque beaucoup). Et si le voir débarquer sur PS4 est une bonne chose, un portage sur Switch lui donne une saveur particulière. Forcément, cette séquence de jeu n’avait pas grand intérêt côté gameplay quand on connaît déjà la licence puisque c’est purement didactique mais quel plaisir de voir le jeu en français et les mécaniques Tactical-RPG sont toujours aussi plaisantes.

Valkyria Chronicles 4 : Le tactical RPG en opération conquête, notre preview à la Japan Expo

Pour ceux qui ont du mal à imaginer la chose, on alterne entre une carte tactique et le déplacement de ses soldats/véhicules en vue TPS sachant que chaque mouvement va consommer sa jauge d’action. L’aspect RPG entre en jeu à travers les stats et niveau d’XP de chaque perso pour améliorer son efficacité au combat. La prise en main sur les deux consoles est agréable, la direction artistique toujours aussi bien menée et j’ai vraiment hâte de me lancer dans le jeu final, en espérant que l’intrigue réussisse à captiver autant qu’elle le devrait.