Sword Art Online, Hirune Hime… Les films d’animation japonais qu'il ne fallait pas manquer cette année


 par

La liste des films d’animation proposée pour la sélection officielle des Oscars 2018 vient d’être dévoilée. À cette occasion, on vous fait découvrir les 5 films d’animation japonais en lice !

La 90ème cérémonie des Oscars aura lieu le 4 mars prochain à Los Angeles. À l’approche de celle-ci, 26 films d’animations viennent de faire l’objet d’une première sélection. Parmi ces derniers, on retrouve bien évidemment le Disney Coco, dont un premier extrait a été dévoilé, ou encore Moi, Moche et Méchant 3 des studios Illumination mais aussi 5 films d’animation japonais, qui ont marqué l’année 2017. On commence avec Sword Art Online Ordinal Scale, dont vous pouvez découvrir notre critique. Après le succès de l’anime, qui raconte l’histoire de joueurs coincés dans un monde virtuel, le film de Tomohiko Itō nous plonge dans un nouveau jeu de réalité augmentée. On suit toujours les aventures de Kirito et Asuna, ce qui ne manquera pas de réjouir les fans mais rassurez-vous, le film s’adresse également efficacement à ceux qui ne connaissent pas du tout l’univers.

Kirito et Asuna dans Sword Art Online
Kirito et Asuna dans Sword Art Online

Autre film d’animation issu d’un manga à découvrir, A Silent Voice de Naoko Yamada, qui parle du harcèlement scolaire et du handicap. Sourde, Shoko se fait persécuter par un autre élève, Shoya. Des années plus tard, ce dernier tente de se faire pardonner. Si A Silent Voice est touchant, Dans un Recoin de ce Monde de Sunao Katabuchi l’est également. Celui-ci nous fait découvrir l’histoire de Suzu, qui quitte Hiroshima en 1944 pour rejoindre son mari. Malgré la guerre, elle garde sa bonne humeur mais le bombardement de 1945 va mettre sa joie de vivre à rude épreuve. Dans un registre plus léger, Hirune Hime, rêves éveillés, dont vous pouvez découvrir notre critique, de Kenji Kamiyama, nous emporte dans les aventures de Kokone. La jeune fille est capable de s’endormir très rapidement et cela tombe plutôt bien car l’énigme de ses rêves est étrangement liée à la réalité. L'alternance entre monde fictif et réel fonctionne plutôt bien, le tout pour une intrigue bien ficelée. 

 Kokone dans Hirune Hime
 Kokone dans Hirune Hime

On termine avec Mary et la fleur de la sorcière, qui n’est pas encore sorti en France mais s’annonce très prometteur. Ce film d’animation de Hiromasa Yonebayashi est produit par une ancienne équipe de Ghibli, qui a monté leur propre studio nommé Ponoc. Mary et la fleur de la sorcière nous plonge ainsi dans une histoire fantastique. La petite fille acquiert des pouvoirs magiques grâce à une fleur et intègre une école de magie le temps d’une nuit. Au vue des premières images, on sent des inspirations de Kiki la Petite sorcière. On a hâte de la découvrir ! S'il ne faut pas manquer ces 5 films d’animation japonais, reste à savoir s’ils feront partie de la sélection officielle de l'Académie. L’an dernier, l’oscar du meilleur film d’animation revenait à Zootopie, qui était face à Kubo et l'armure magique, Vaiana, Ma vie de Courgette et La Tortue Rouge

Crédit : Ponoc, Eurozoom, ©RK/KC AMW/SM