Sekiro : Nos impressions après une session de gameplay exclusive de From Software


Ecrit par

En plein Los Angeles, dans la suite d'un prestigieux hôtel, nous avons posé les yeux sur le sombre conte japonais, Sekiro : Shadows Die Twice, à travers du gameplay exclusif proposé par des développeurs de FromSoftware. C'était éclatant de beauté.

Les jeux japonisants ont la cote cette année à l'E3. Si Ghost of Tsushima ou Nioh 2 ne vous ont pas fait envie, vous devriez soit vous rendre chez un docteur dans les plus brefs délais ou bien vous pencher sur l'histoire captivante de Sekiro, nouvelle licence éditée par Activision et concoctée par la célèbre team de From Software. Dans un Japon du XVIe siècle revisité, vous vivrez le destin d'un guerrier disciple qui doit partir à la rescousse de son maître. Jusque-là, rien de bien appétissant, la vendetta étant un storytelling très utilisé dans le gaming. Sauf que cette aventure va vous balancer autant d'émotions qu'il y aura de litre de sang. Et y'en a pas mal.

Plus que du combat, de la chorégraphie

Tout est de le ressenti avec ce jeu. Dans un premier build testé devant une poignée de nos confrères français au Ritz Carlton de Los Angeles, nous avons vraiment pu s'en convaincre. Deux développeurs us studio nippon de From Software ont respectivement répondu à nos questions et déroulé le fil scénaristique d'un titre émotionnel comportant des caractéristiques relevant du RPG. Les musiques sont prenantes et parfaitement qualibrées avec les scènes présentes à l'écran, rythmant des combats d'une rare intensité. From Software a fait en sorte que chaque choc entre votre lame et celle de l'ennemi se ressente vraiment. Cela offre ainsi de vrais duels chorégraphiés et non des oppositions brouillonnes. Nous avons d'ailleurs pu constater que ces affrontements seront d'une difficulté élevée en voyant Masaru Yamamura, l'un des développeurs présents, mourir à plusieurs reprises sur une même séquence. Ça promet...

L'infiltration tiendra apparemment une grande place dans Sekiro.
L'infiltration tiendra apparemment une grande place dans Sekiro.
Mettre le grappin dessus

Dans le move set de notre héros, nous aurons plusieurs dashes disponibles, des attaques chargées, des combos, des shuriken et l'utilsation d'une arme au bras droit. Le bras gauche de Sekiro ayant subi une découpe au sabre en début de scénario, il est remplacé par plusieurs armes-prothèses. Ajoutez à cela la possibilité de se déplacer rapidement avec un grappin (aussi utile pour engager le combat que pour le mettre en suspens), de se cacher dans les fourrées pour esquiver les gigantesques créatures que l'on rencontre, et de skip les fights avec des boules de fumées. Tous les déplacements du disciple se feront dans un vaste monde seamless avec une grande légèreté et trancheront, c'est le cas de le dire, avec la brutalité de son style d'attaque qui nécessitera une rélle maîtrise. Nous attendrons donc 2019 avant de voir ce jeu à la beauté naturelle sur nos consoles made in Microsoft et nos PC.

Source : From Software / Activision