Sans Un Bruit :  John Krasinski, "C'est plus une histoire de famille qu'un film d'horreur", notre interview (EXCLU)


 par

Il est l'homme derrière le film dont tout le monde parle ces temps-ci, Sans Un Bruit. John Krasinski se confie en EXCLU pour melty !

On peut comprendre pourquoi tout le monde parle d'Avengers : Infinity War. C'est un film monumental et surprenant qui conclut (ou presque) les trois premières phases du MCU comme il se doit. Mais notre coup de cœur du mois, c'est le film de John Krasinski, Sans un Bruit, avec Emily Blunt. Il ne sortira en France qu'en juin prochain, mais il est déjà dans les salles aux Etats-Unis et depuis sa sortie, tout le monde ne parle que de lui, même les plus grandes stars comme Ryan Reynolds ou Chris Pratt. Film à la fois terrifiant, angoissant, intense mais aussi touchant et familial, il séduit tout le monde. Et on a eu la chance de pouvoir rencontrer John Krasinski, réalisateur, scénariste ET acteur du film, lors de son passage à Londres pour la promotion du film, histoire de lui poser quelques questions le temps d'une interview exclusive. 

Sans Un Bruit :  John Krasinski, "C'est plus une histoire de famille qu'un film d'horreur", notre interview (EXCLU)
Premièrement, qu'est-ce qui vous a attiré dans ce scénario ? 

John Krasinski : Pour être honnête, je n'ai jamais trop été films d'horreur. J'étais trop flippé pour regarder des films d'horreur. Donc quand j'ai eu ce scénario en tant qu'acteur, j'ai vraiment apprécié le côté épouvante, c'était vraiment excitant pour moi, mais la chose qui m'a vraiment attiré était cette idée de famille, cette métaphore de la parentalité. Ce que tu ferais vraiment pour tes enfants, jusqu'à quels extrêmes tu irais pour les protéger. Et j'ai réalisé que j'étais émotionnellement connecté à ça puisque, trois semaines avant que je lise le scénario, on a eu notre deuxième fille et j'ai ensuite lu cette histoire d'un mec qui tente de protéger ses enfants alors que je tenais en même temps notre fille dans les bras. Et c'est pour ça que j'ai décidé de réécrire le script et de le réaliser car j'ai pensé que je pouvais apporter cette connexion personnelle et en faire un plus grand film. Je pense aussi que cette idée de famille rend ça si effrayant. Et j'aime que les spectateurs le trouve effrayant, je pense moi-même qu'il est effrayant, mais ce que j'aime le plus dans ce film, c'est qu'il a un côté émotionnel vraiment profond.

Vous dites que vous avez réécrit le script. Quels changements spécifiques avez-vous apporté ? 

J'ai changé beaucoup de choses. Les scénaristes avaient des idées incroyables mais je pensais un peu différemment et je voulais notamment aller plus loin dans les détails de l'aspect silencieux du film, explorer davantage ce que ça fait de vivre dans un monde où le silence doit régner. Donc il y avait notamment les détails concernant le chemin de sable, les lumières pour communiquer, les appareils auditifs de l'actrice Millicent Simmonds et d'autres trucs dans ce genre. Et l'idée était ensuite de relier tout ça à la famille. J'ai essayé d'en faire davantage une métaphore familiale mais tout en gardant le côté effrayant.

C'est quoi le plus gros challenge quand on réalise un film dans lequel le silence doit régner le plus possible ?

Ne pas avoir beaucoup de dialogues. On a très peu de dialogues dans le film et ne pas avoir ces dialogues était plutôt effrayant parce qu'en général, c'est le truc qui dirige les acteurs et les actrices, c'est aussi ce qu'il y a le plus dans un film et c'est ce qui permet aussi de donner des informations au public. Et on n'avait pas du tout ça donc c'était le plus gros challenge, c'était le truc qui me faisait le plus peur. Mais au bout de quelques jours j'ai réalisé que de ne pas avoir ces dialogues, c'était aussi ce qui pouvait rendre le film si spécial et si émotionnel.

Source : melty - Crédit : melty, Paramount Pictures France, Paramount Pictures France - youtube