Pékin Express, la course infernale : Grosse surprise dès le départ pour les candidats, un binôme abandonne la course... Replay de l'épisode 1


 par

Ce soir, c'est le grand retour de Pékin Express, la course infernale, et pour leur arrivée à Bornéo, les candidats vont avoir beaucoup de surprises !

Après vous avoir dévoilé notre interview exclusive de Stéphane Rotenberg pour le lancement de Pékin Express, la course infernale, place à une nouvelle saison explosive. Pour le grand retour du programme, c'est à Bornéo que les huit binômes se retrouvent. Mais si tout le monde pensait avoir 24 heures de répit à l'hôtel avant le grand départ, c'était sans compter sur la production, qui leur réserve une énorme surprise. En effet, c'est dès leur sortie de l'aéroport que la course débute pour les candidats, épuisés par plusieurs heures de vol. Pas le temps de réfléchir, les binômes récupèrent leurs sacs à dos, et font leur valise. L'occasion de découvrir l’exubérante Gaëlle, qui veut absolument emporter son fer à lisser, et son binôme imposé par la production, avec qui l'entente promet déjà quelques incompréhensions...

Pékin Express, la course infernale : Grosse surprise dès le départ pour les candidats, un binôme abandonne la course... Replay de l'épisode 1

La course commence, et c'est le couple de Neuilly composé de Maxime et Alizée qui part en tête, talonné par Maurice, 80 ans et son fils Thierry. Mais si les candidats sont plutôt confiants, c'était sans compter les nouvelles règles. En découvrant le panneau "voiture interdite", les binômes réalisent qu'ils vont devoir quitter leur véhicule pour emprunter une pirogue. Pour Vanessa et Audrey, les collègues toulonnaises, les choses se gâtent quand leur embarcation prend l'eau, les obligeant à continuer à la nage. Finalement, c'est Maxime et Alizée qui confirment leur avance sur cette épreuve, et s'offrent une rencontre avec les orang-outans de la jungle malaisienne. Pour les autres, la course continue, et il faut désormais trouver un endroit où passer la nuit.

Pékin Express, la course infernale : Grosse surprise dès le départ pour les candidats, un binôme abandonne la course... Replay de l'épisode 1

Avec plus ou moins de difficultés, les binômes réussissent à sympathiser avec les locaux, et trouvent finalement un endroit ou dormir. Le lendemain matin, Estelle et Estelle, les copines belges, ainsi que Martin et Laeticia, et Maxime et Alizée, arrivés premiers sur la dernière course, jouent pour l'épreuve d'immunité. Rapidement, Martin prend une large avance sur ses adversaires grâce à ses talents de tireur. Mais au moment d'associer les visages des habitants aux bons numéros, c'est Estelle qui réalise un sans-faute, et assure à son binôme une place pour la semaine prochaine. Pour les sept autres équipes, une nouvelle course de plusieurs centaines de kilomètres s'engage. Tandis que Maxime et Alizée découvrent le nouveau panneau voiture interdite, et commencent tant bien que mal leur course à vélo, Christina et Didier réalisent (trop tard) qu'ils font fausse route depuis près d'une heure...

Pékin Express, la course infernale : Grosse surprise dès le départ pour les candidats, un binôme abandonne la course... Replay de l'épisode 1

Encore une fois, c'est le duo de choc Maxime et Alizée qui remportent l'épreuve, et une amulette de 10 000 €, tandis que Christina et Didier, arrivés derniers, décident de jouer leur duel final contre Vanessa et Audrey. Eh oui, avec les nouvelles règles de Pékin Express, la course infernale, les derniers de la course ne sont plus éliminés d'office ! Pour cette épreuve finale sous haute tension, c'est Didier qui jouera seul contre Vanessa dans une course de 40 kilomètres en stop. Contre toute attente, le candidat réussit à dépasser in extremis la voiture de Vanessa, assurant à son binôme une place pour la semaine prochaine. De leur côté, Vanessa et Audrey sont éliminées. Mais comme les rebondissements ne s'arrêtent jamais dans Pékin Express, on apprend au dernier moment que le duo formé par Gaëlle et Elodie est contraint d'abandonner l'aventure pour raisons personnelles.

Source : M6 - Crédit : M6