Metro Exodus : Une suite ambitieuse et prometteuse, notre preview


 par

Il a beau avoir été repoussé, on a quand même pu voir à quoi il ressemblait.

Metro est ce genre de licence post-apo qui n'aura jamais la notoriété d'un Fallout mais qui reste malgré tout un incontournable, bénéficiant d'une aura et d'une ambiance particulières et captivantes. C'est en partie dû à l'oeuvre originale écrit par Dmitri Glukhovski mais aussi par le travail du studio urkainien A4 Games, qui n'a plus rien à prouver avec les excellents jeux qu'ont été Metro 2033 et Metro Last Light. Avec Exodus, on sent que l'expérience proposé sera différente des précédents, même si on retrouve vite l'esprit de la licence manette en mains.

Metro Exodus : Une suite ambitieuse et prometteuse, notre preview
La fuite d'un peuple

Comme son nom l’indique, le thème du jeu sera l’exode. À bord d’un train à vapeur, on a (enfin) quitté Moscou dans l’espoir de trouver une terre meilleure, loin des radiations et des nombreux dangers. Forcé de suivre les rails, chaque arrêt sera l’occasion d’explorer des zones gigantesques et cette preview était l’occasion d’en explorer une. “Ce n’est pas la plus grande du jeu” nous a-t-on expliqué avant de se lancer dans cette session et la précision a son importance puisque la zone est conséquente et plutôt variée. Un village abandonné à moitié englouti, une église et sa secte anti technologie, une usine de charbon désaffectée, une carcasse d’avion ou un port abandonné, sans parler de la nature sauvage, Metro Exodus s’annonce très ambitieux dans son level design, loin des couloirs du 1er opus.

La zone en question
La zone en question
Pas de doute, c'est Metro

Mais vous le constatez avec mon énumération, il manque quand même un élément important (le métro pour ceux qui suivent pas). On aura droit à une scène dans des égouts pendant cette preview qui s’en approche mais rien de plus même s’il est fort possible qu’une partie de notre exode se passe sous terre. Cependant, on retrouve vite l’ambiance des précédents jeux ainsi que sa difficulté. Chaque munition est précieuse même si elle ne sert plus de monnaie IG et le sentiment de danger est bien présent, que ça soit contre des mutants, des voleurs, ou tout simplement la faune agressive.

Metro Exodus : Une suite ambitieuse et prometteuse, notre preview
Un report de sortie justifié

Ce premier aperçu nous a montré un jeu beau au level design varié et bien pensé. La prise en main et le crafting se fait très facilement et malgré le fait qu’on passe tout son temps à l’extérieur, ça n’enlève rien à l’ambiance si reconnaissable des Metro et à sa difficulté. J’ai eu la chance de rencontrer très peu de bugs pendant ma session mais ce n’était pas le cas de mes voisins et l'IA n'est clairement pas au niveau attendu, signe que l’équipe A4 Games a encore beaucoup de boulot devant elle mais est clairement sur la bonne voie pour nous offrir un super jeu.