Far Cry 5 : Le test d'un jeu qui a tout de culte


Ecrit par

L'ennui étant resté bloqué à la frontière de Hope County, un long et trépidant voyage vous attend sur le terres du Montana avec Far Cry 5. 

Quand on décide de se jeter dans une nouvelle aventure de la licence Far Cry, on s'attend à retrouver de l'ADN de shooter mixé à d'autres genres pour un cocktail succulent à chaque lampée. Le breuvage servi par Ubisoft le 27 mars avec son cinquième opus contient lui aussi des ingrédients assaisonnés à la perfection. Durant des heures d'action et d'exploration, nous avons goûté à un open world rempli d'ajouts percutants, de personnages charismatiques et foisonnant de secrets à découvrir. Bienvenue à Hope County, là où vous personnifiez l'espoir.

Reprenez un territoire qui n'a rien de sain(t).
Reprenez un territoire qui n'a rien de sain(t).
Immersion totale

Pas le temps d'apprécier un paysage offrant des montagnes à perte de vue et des collines vertes prêtes à accueillir vos boots, l'action est immédiate dès les premières minutes de Far Cry 5. On plonge dans le territoire ennemi en hélicoptère et Joseph Seed, grand méchant fou et chef de la secte locale, le Projet Eden's Gate, vous attend de pied ferme. Lui et ses gars tiennent en respect avec la plus grande violence les habitants d'Hope County, une ville fictive basée au Montana et créée par les équipes d'Ubisoft Montréal et Toronto. En quelques secondes, la situation dégénère et on commence notre longue période de survie qui nous amènera à la rencontre de nombreux résistants prêts à reprendre leur territoire. Cette entrée immédiate dans le cœur du sujet nous fait comprendre la situation catastrophique - voire apocalyptique selon les Seed - en quelques scènes, renforçant au passage un scénario qui a tout de cinématographique. Grâce à des dialogues réalistes et des mises en scène prenantes, la trame narrative de FC5 suit un courant naturellement impétueux qui ne vient jamais se déverser dans le WTF. Un dosage scénaristique millimétré qui nous fait encore plus apprécier le background.

On oublie jamais les premières fois

Afin de mettre fin à cette "guerre sainte" menée par le Projet Eden's Gate, vous avez, et ce pour une grande première dans la saga, accès au plus large panel d'armes (à personnaliser dans les magasins) et de véhicules disponibles. Certains AR et autres Sniper seront toutefois à débloquer au cours de missions de renforcement de résistance que vous pouvez activer dans chaque région. Idem du côté des roulantes. Et c'est aussi la première fois que le héros de l'histoire peut choisir son sexe, modifier son apparence, et faire appel à 9 personnages dotés d'aptitudes et de gameplays totalement différents. À vous de capter leurs forces sans oublier leurs faiblesses afin de préparer au mieux vos missions face à l'horrible culte qui se propage partout autour de vous. Hurk, ce bourrin dont l'humour est aussi ravageur que son lance-roquettes, sera par exemple très utile face à des ennemis se déplaçant en jeep ou en groupe. En plus de ces combattants spéciaux, on peut aussi engager des résistants libérés du joug de la famille Seed, et ils auront chacun des caractéristiques spécifiques.

Priez pour vous, pauvres voyageurs

Les routes sinueuses qui bordent les rivières de ce Montana pris au piège sont dangereuses sur plusieurs points. Quand les pick-up, fourgons et camions du culte d'Eden's Gate ne vous prendront pas en chasse, ce seront les animaux sauvages qui vous empêcheront de vadrouiller en sifflotant. Petit conseil : toujours se méfier des apparences. Un putois pourra autant vous surprendre qu'une flopée de tarés ralliés à la cause de Joseph Seed. En parlant de bébêtes, la vente de leurs peaux, tout comme la pêche, vous permettra d'encaisser pas mal d'argent afin de transformer votre sac en dos en arsenal anti-secte. De nombreux trésors ont aussi été disséminés sur la map, et il vous faudra casser des portes ou venir à bout de mini casse-tètes pour mettre la main sur du flouze ou du stuff. Quand on voyage dans le menu du jeu, libre à nous d'inviter nos propres amis pour une virée en territoire Seed grâce à la coop, ou de profiter de la liberté du mode Arcade dans ke but de défourailler ou de façonner une map. Non, avec ce qu'elle cache, Hope County n'est vraiment pas une ville ennuyeuse.

Doux Jésus que c'est cool
  • L'absence de mini-map pour pousser à l'exploration
  • Un arsenal ultra complet
  • Des alliés aux gameplays variés
  • Un territoire gigantesque
  • Des missions qui ne se ressemblent pas
OMG pas ça...
  • L'IA capricieuse de nos compagnons
  • Les résurrections peuvent parfois être useless
Source : Ubisoft - Crédit : ubisoft,far cry 5, Ubisoft ,Far Cry 5, Ubisoft,Far cry 5