Camille Delcroix (Top Chef 2018) : Victoire écrasante contre Victor, avenir à la télévision... Le gagnant nous dit tout (EXCLU)


 par

Après sa victoire incontestée face à Victor hier soir dans Top Chef 2018, Camille Delcroix a été sacré grand gagnant de la saison. Une consécration pour le jeune chef, qui s'est confié sur son parcours.

Hier soir, c'est Camille Delcroix qui a été sacré grand gagnant de Top chef 2018. Une victoire écrasante face à son adversaire Victor, puisque le candidat a obtenu 68,92% des votes, alors même qu'il n'était pas le favori des chefs. Depuis le début de son aventure dans le programme culinaire d'M6, le futur Meilleur Ouvrier de France, nous a fait rêver avec sa technique et ses plats toujours maîtrisés, au point qu'on le pressentait comme le grand gagnant de Top Chef 2018 selon nos pronostics avant même l'annonce du verdict final, et qu'il est souvent considéré comme le meilleur candidat de l'émission, toutes saisons confondues. L'occasion de lui poser quelques questions sur son parcours sans-faute.

melty : Bonjour Camille et félicitations pour ta victoire ! En intégrant la compétition Top Chef, tu t'imaginais gagner ?

Camille Delcroix, gagnant de Top Chef 2018 : Merci ! Je ne me voyais pas du tout gagner, surtout en voyant le profil des autres candidats, je pensais que je pouvais faire un bout de chemin, mais je n'imaginais pas aller jusqu'au bout. Finalement, j'ai fait mon petit trou dans l'aventure, j'ai montré ce que je valais.

melty : Comment tu t'es préparé en vue de l'épreuve finale ?

Camille Delcroix : J'en ai beaucoup discuté avec le chef du restaurant où je travaille Philippe Géniteau. Je voulais faire un menu qui parle à un maximum de convives, quelque chose de gourmand et de généreux. On a pensé à plusieurs choses, et on est partis sur des produits assez simples, mais bien travaillés. On voulait que les gens se régalent. C'est peut-être un choix stratégique, mais je ne voulais pas faire à manger pour les chefs. La finale, c'était d'abord pour les cent convives de la Croix-Rouge. C'était un gros pari, mais ça a payé.

melty : Pendant la finale, Philippe Etchebest décide de te soutenir toi plutôt que Victor. Comment tu l'as vécu ?

Camille Delcroix : On ne savait pas du tout que le chef devait faire un choix, on a été tous les deux un peu surpris, mais évidemment, je suis super content que le chef m'ait choisi. Il a compris ma stratégie et ma façon de cuisiner. Il savait que ma cuisine était gourmande, généreuse et que ça allait plaire à un maximum de personnes.

melty : Tara, Thibault, Matthew et Adrien viennent te prêter main forte pour cette dernière épreuve. Tu étais content de la composition de cette brigade ?

Camille Delcroix : J'étais très content des personnes qui ont travaillé avec moi. Tout le monde s'est donné à fond, et c'était très agréable, même si on a fait huit heures éreintantes. Ça n'a été que du bonheur à la fin.

melty : Comment tu ressors d'une épreuve aussi longue et aussi stressante ?

Camille Delcroix : Lessivé, surtout que derrière on a des interviews. C'était une journée extrême.

melty : Au moment de servir les convives, dans quel état d'esprit tu es ?

Camille Delcroix : Moi j'étais réglé comme du papier à musique, donc tout s'est super bien passé. J'avais fait des choses simples, on était bien organisés, ça a été on n'a pas du tout couru.

melty : Le moment le plus compliqué de l'épreuve pour toi, c'était quand ?

Camille Delcroix : C'est quand Tara a fait tomber les 25 roses de meringues. C'était un gros coup de pression, mais on a mis les bouchées doubles avec Thibault, et on a tout refait ensemble. Après, il y avait toujours des petits couacs, mais rien de grave.

melty : Après l'épreuve, les chefs accordent le plus de points à Victor. Comment tu le vis ?

Camille Delcroix : Je m'y attendais. Je savais que ce que j'avais fait ce n'était pas une démonstration de force. Je ne voulais pas faire de la cuisine du futur, j'ai vraiment fait quelque chose qui parlait aux convives de la Croix-Rouge. Je me doutais que je n'aurais pas les votes des chefs, mais ils avaient le même pouvoir qu'un bénévole, donc autant miser sur les 100 invités qui étaient là. Pendant l'épreuve de la guerre des restos, j'avais misé sur les chefs et pas sur les clients, et au final ça m'avait fait perdre. Ce n'est pas pour autant que j'étais serein, je ne savais pas ce que les gens allaient préférer.

melty : Tu as réalisé un menu très classique par rapport à Victor, tu le dis toi-même au moment du verdict. Si c'était à refaire, tu changerais quelque chose ?

Camille Delcroix : Pas du tout, j'aurais fait pareil.

melty : Le verdict est tourné plusieurs mois après l'épreuve finale. Ce n'est pas trop long de savoir que tu es toujours en course et d'attendre ?

Camille Delcroix : C'est très long ! On regarde tous les mercredis soirs, comme tout le monde. Pendant pratiquement toute la saison de Top Chef, on ne sait pas qui a gagné, on le sait seulement un petit moment avant la finale.

melty : L'écart entre les votes est impressionnant entre toi et Victor. Avant de savoir que tu as gagné, qu'est-ce que tu te dis en découvrant les pourcentages ?

Camille Delcroix : Vu le parti-pris que j'avais, et les votes des chefs, je pensais avoir les 33%, je ne me voyais pas gagnant. C'était très tranché, je me suis dit que ce n'était pas possible d'avoir remonté la pente à ce point. Il valait mieux partir perdant et ne pas être déçu.

melty : Qu'est-ce qui se passe dans ta tête quand tu réalises que tu es le Top Chef 2018 ?

Camille Delcroix : Il faut quand même une seconde d'hésitation, et après c'est l'explosion de bonheur. Je pense que c'est le dessert qui a vraiment tranché. Ça a été un gros coup de cœur pour les gens.

melty : Tu remportes près de 68 000 €, qu'est-ce que tu vas faire de cet argent ?

Camille Delcroix : Pour le moment, c'est sur un compte, et je vais en garder une petite partie pour m'amuser avec ma copine. Je ne suis pas pressé de monter mon restaurant, donc on verra. Je n'ai pas envie de brûler les étapes.

melty : Avec le recul, maintenant que tout est terminé, qu'est-ce que Top chef t'as apporté ?

Camille Delcroix : Ma réflexion a changé, je pense que j'ai pris beaucoup en maturité. Mais la cuisine que j'aime n'a pas changé. On sort grandi d'une expérience comme ça, mais je reste sur ma lignée. Avant de partir dans tous les sens, je pense qu'il faut d'abord bien maîtriser la cuisine technique française, connaître ce que nos pères maîtrisaient avant nous, et ensuite seulement s'amuser. Pour le moment, je n'ai pas la prétention de dire que je suis une bête de cuisine classique, donc je m'amuserais après.

melty : Revenir à la télévision, c'est une perspective qui pourrait t'intéresser ?

Camille Delcroix : Pour l'instant, on ne m'a rien proposé, que ce soit au niveau professionnel ou télévisuel. Faire de la télé, si ça reste dans le domaine de la cuisine, ça pourrait être marrant. Je me suis éclaté pendant treize semaines dans Top Chef, ça s'est ressenti. Par contre faire autre chose, non. Si je refais de la télé, c'est pour faire mon métier.

melty : Un dernier mot pour les lecteurs de melty qui ont suivi ton parcours ?

Camille Delcroix : Merci à tous les gens qui m'ont suivi et qui m'ont soutenu depuis le début, on se revoit très bientôt.