Batman Ninja : 3 bonnes raisons de voir le trippant film d’animation japonais


 par

Batman Ninja sort aujourd’hui en DVD. À cette occasion, on vous donne 3 bonnes raisons de voir le film d’animation japonais.

Préparez-vous pour une histoire complètement trippante ! Le film d’animation de Jumpei Mizusaki nous entraîne dans un Japon médiéval, où plusieurs vilains de l’univers DC se retrouvent et veulent assoir leur autorité, guidés par l’emblématique Joker. Le Chevalier Noir va donc débarquer à cette époque et faire en sorte que les méchants ne réécrivent pas l’Histoire. Après avoir vu le premier trailer de Batman Ninja, on avait vraiment hâte de découvrir cette production atypique et on n’a pas été déçus de par sa mise en scène délirante, ses personnages hauts en couleur ainsi que ses références en tout genre.

Une mise en scène délirante
Batman Ninja : 3 bonnes raisons de voir le trippant film d’animation japonais

Batman Ninja nous offre un scénario assez classique mais une exécution complètement délirante et démesurée, qui fait toute la force du film signé Warner Bros Animation. L’équipe du film exploite la période pour que Batman revienne aux bases puisqu’il se retrouve à une époque où la technologie est inexistante. Le Chevalier Noir s’entraîne alors durement aux côtés de ninjas pour ne plus dépendre de ses gadgets. De quoi pousser l’immersion ! En plus de prendre pour décor le Japon médiéval, ce qui est assez original, la mise en scène de Batman Ninja est incroyablement éblouissante de par ses couleurs vives et de la diversité des graphismes. Qu’on se le dise, ça part dans tous les sens pour un rendu mémorable ! Le réalisateur passe sans mal d’estampes animées façon Le Conte de la Princesse Kaguya de Ghibli aux images de synthèse, le tout donne une animation très dynamique et fluide. Le mélange des genres, qui est très audacieux, fonctionne bien surtout que l’histoire ne connaît pas de temps mort, mais pourrait diviser les spectateurs. 

Des personnages hauts en couleur
Batman Ninja : 3 bonnes raisons de voir le trippant film d’animation japonais

Si les vilains se retrouvent dans le passé, c’est à cause d’un dysfonctionnement de la machine à voyager dans le temps de Gorilla Grodd. En plus de ce dernier, on retrouve des méchants à la pelle comme le Pingouin, Poison Ivy, Deathstroke ou encore Double-Face, qui ont été relookés pour coller à l’époque. C’est Takashi Okazaki (Afro Samurai), qui s’est chargé de leur donner un chara-design se rapprochant plus du manga. Et le résultat est assez plaisant ! En ce qui concerne leur personnalité, l’excentricité de chacun est poussée à l’extrême pour donner aux personnages du charisme, tout en respectant le matériel d’origine. On regrette d’ailleurs de ne pas les avoir assez vus à l’écran. Et pour cause, l’histoire porte sur le duo Batman/Joker, qui est terriblement efficace. Les deux ennemis historiques s’affrontent dans des combats très esthétiques mais ont aussi droit à des scènes poétiques, qui leur donnent de la profondeur. Le Joker peut compter sur l’aide de son amour de toujours Harley Quinn alors que Batman s’entoure notamment de plusieurs Robin et d’Alfred.

Des références en tout genre
Batman Ninja : 3 bonnes raisons de voir le trippant film d’animation japonais

Exit Gotham City, Batman Ninja nous plonge dans un univers très japonais. Le film d’animation multiplie donc les références au pays et à sa culture, mélangeant les époques. Du combat de robots géants (Gundam) à l’apparition d’oeuvres d’art (La Grande Vague de Kanagawa de Hokusai) en passant par les légendes de ninjas et les mangas (Naruto), on s’amuse à débusquer tous les éléments qui sont glissés dans le film. Sans parler des références à l’univers DC ! Les fans de Japanimation mais aussi de Comics en auront pour leur argent.

Crédit : Warner Bros Animation, Warner bros Animation, Warner Bros Japan